Les 5 raisons qui me motivent à écrire (ici ou ailleurs)

Posted by & filed under .

Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (issus de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Ce qui vous motive à écrire » organisé par Antoine Blanchemaison, jeune blogueur de 18 ans, créateur du site lamafache.com et auteur de « Les Secrets du Blogueur »  !

Aujourd’hui, je participe pour la 1ère fois à un événement inter-blogueurs ! Le sujet porte sur ce qui nous motive, nous blogueur, à écrire !

Forcément, cela m’a particulièrement intéressé (et inspiré, au vu de la longueur de mon article !), car après tout, sur ce blog je suis amené à écrire et sans doute j’y prends un certain plaisir ! 🙂 (il vaut mieux pour moi !)

En fait, je prends beaucoup de plaisir à écrire des articles ici, sur Reussite-Etudes, mais j’en profite pour vous avouer que j’aime aussi bien écrire en général ! Il m’arrive d’écrire des petits récits, des débuts d’histoires, des réflexions personnelles… Bref, je me fais plaisir à manier les mots 🙂

Livret réalisé lors du cours d'écriture de fiction, que j'ai suivi à l'université

D’ailleurs, voici la couverture du livret réalisé lors du cours d’écriture de fiction, que j’ai choisi de suivre à l’université

Pour moi, l’écriture a vraiment beaucoup de sens, beaucoup d’intérêt. C’est une passion ! 🙂

J’ai commencé au collège à griffonner quelques réflexions sur de simples post-its, puis au lycée, j’ai pris de plus en plus de plaisir à écrire des choses plus volumineuses, plus abouties, et j’ai même eu ma période poème ! Ah ah ! (par exemple ici ! Oh yeah ! Ça faisait un moment que j’avais pas relu ça… :p )

Eh non, je n’ai pas un Bac L mais bien un Bac S… ! C’est pas bien de mettre des étiquettes, l’humain est beaucoup plus complexe et intéressant… ! 🙂

Aujourd’hui, evernote, tout comme mon portable et sa fonction bloc-note, sont de très bons amis. Ils me permettent de retenir des idées ou réflexions qui s’emparent de moi, de temps à autre ! 😉

Ainsi, au fur et à mesure que j’ai écrit, je me suis aperçu de nombreux avantages que cela revêtait.

C’est pourquoi à présent, je sais qu’écrire est un formidable pouvoir. Et j’en profite ici pour vous le faire savoir ! 🙂

Voici les 5 raisons qui me poussent à écrire ! (Vive le mind mapping ! :) )

Voici les 5 raisons qui me poussent à écrire ! (Vive le mind mapping ! 🙂 )

1- J’écris car cela me permet de transmettre des idées, un message

Et c’est principalement ce que j’essaye de faire par ici, à travers mes articles sur le thème des études et de l’apprentissage. J’ai une véritable passion pour le « développement personnel et intellectuel« , comme j’aime bien le dire 🙂

L’école ne nous apprend que des contenus (plus ou moins utiles/intéressants), sans vraiment nous apprendre à apprendre.

(en bonus, elle véhicule une image très négative de l’apprentissage, associée à la contrainte, à la punition, au jugement, à la difficulté, à l’ennuie… Alors qu’apprendre, ça peut (et doit ?) être un truc vraiment génial !!! Mais ça c’est un autre débat ^^)

Or il me paraît pourtant essentiel de savoir comment se motiver (Procrastination, quand tu nous tiens…), comment travailler plus efficacement, comment mieux dormir, comment améliorer sa mémoire (en sachant comment elle fonctionne !), comment avoir plus confiance en soi,  etc…

Alors en tant qu’étudiant, et grand amateur du thème de la mémoire et de l’apprentissage, j’essaye de combler ce manque, en cherchant à apprendre via des livres, formations, ou d’autres blogs, comment mieux apprendre !

Mon but est de partager mon apprentissage avec vous, tout en espérant que cela peut vous aider ! (lycéens, étudiants, ou tout autre apprenant !)

Quand on comprend que le meilleur investissement que l’on peut faire, c’est en soi-même, dans son apprentissage, on sait pourquoi apprendre à mieux apprendre peut-être extrêmement bénéfique ! A la fois pour réussir dans nos études, dans notre vie professionnelle et, surtout, pour réussir notre vie en générale !

Car pour moi, mieux apprendre, c’est se permettre de développer plus de compétences, d’exploiter pleinement notre potentiel, nos forces.

Pour au final, être épanoui de pouvoir à la fois s’aider, de progresser, mais aussi d’aider les autres, de leur apporter de la vraie valeur, grâce à notre savoir, notre valeur ajoutée, grâce notre expertise !

Rien que ça… 🙂

 

2- J’écris car j’y prends beaucoup de plaisir

Effectivement, écrire est un plaisir. C’est quand même important que ce le soit. Peut-être le ressentez-vous à travers mes articles publiés sur Réussite-Etudes (j’espère !)

Mais j’éprouve aussi beaucoup de plaisir à manier les mots, à libérer ma créativité, à rêver. C’est ce qui m’amène à écrire quelques débuts d’histoires, de récits, ou plus rarement des poésies, et surtout de courtes réflexions métaphorico-poétiques 😉

La page de ma petite nouvelle :)

La page de ma petite nouvelle de 2 pages, intitulée: « Celui qui voulait être heureux » 🙂

 

Bref, je fais mon aspirant écrivain. Tiens, si ça vous dit, je vais d’ailleurs en profiter pour vous mettre une petite prose (pour le moins originale), en fin d’article. Suspense…

 

3- J’écris car cela m’oblige à mieux réfléchir

Bien évidemment, sur Réussite-Etudes, je suis obligé de réfléchir pour écrire des choses qui soient utiles et compréhensibles 🙂

J’adore, car ça m’aide vraiment à penser de façon plus pertinente, plus structuré. Ça me permet de tenter de répondre à des questions que je me pose, de sorte à essayer de construire des choses pas trop débiles… 😉

Ce que ne permet pas toujours une simple pensée abstraite, spontanée et volatile !

Par exemple, ça m’arrive de me poser ce genre de questions: c’est quoi l’intelligence; pourquoi je n’arrive pas à réviser; quel est le rôle de l’école; pourquoi apprendre; comment être heureux; pourquoi l’argent est-il porteur d’émotions négatives; qui je suis; quel est le sens de la vie; pourquoi lire

Pour vous dire, l’autre fois, je suis resté bloqué sur une question qui m’est apparue: « Est-ce que je mérite le meilleur ? »

Je suis peut-être (légèrement) fou, et cette question vous semble évidente ou inutile, mais elle me paraît intéressante, si on creuse un peu, en s’intéressant à la notion « d’estime de soi »et en observant vraiment ses comportements et façons de penser, dans la vie quotidienne… ! (Je vous rassure, je ne vais pas y répondre ici ! :p Sauf dire peut-être, que je trouve qu’on ne s’autorise pas toujours le meilleur, bizarrement)

Bref, il paraît que j’ai un petit côté « philosophe », et vous l’aurez compris, bien que n’ayant pas vraiment de culture philosophique (il a dit quoi l’ami Descartes, déjà ?), la philosophie est quelque chose que j’aime vraiment beaucoup.

En fait, j’ai l’impression que c’est loin d’être inutile et chiant, que de prendre du temps pour se poser quelques questions (par écrit ?) sur soi, sa vie, ses aspirations, le monde dans lequel nous vivons.

Rq: Mais je vous rassure ! Quand je regarde la TV, je ne suis pas collé sur Arte ou France 5, et je ne m’interdis pas à prendre du plaisir à regarder les délicieuses conneries du Palmashow 😉 Encore une fois, arrêtez avec les étiquettes ! Roooh ! 🙂

 

4- J’écris car ça me permet d’enrichir mon vocabulaire

L’un de mes derniers mots appris est « ploutocratie » ! (merci Alexis) C’est trop cool, ça va changer votre vie, n’est-ce pas ?!

Sinon, ouais, je sais, cette raison n’est pas très sexy. D’ailleurs, si c’était l’unique raison, franchement, je ne crois pas que ça me motiverait à écrire.

On dit souvent qu’il faut lire, pour enrichir son vocabulaire. Oui et non. Oui, car ça permet de rencontrer de nouveaux mots. Non, car ça ne suffit pas pour les mémoriser. Pour les mémoriser, il est nécessaire de les utiliser, soit oralement, soit par écrit.

Or avoir beaucoup de vocabulaire est intéressant, pour pouvoir exprimer une idée de façon plus précise et convaincante, mais aussi mieux comprendre les autres.

Au final, quand je lis ou j’écris, je suis inséparable du Dicos Encarta de mon ordi 🙂

 

5- J’écris car ça me permet de mieux me connaître

Certes, tout dépend de l’objectif (un journal intime remplie bien cette fonction), mais de façon générale, je trouve qu’écrire permet vraiment de prendre du recul sur notre façon de penser, et aussi sur qui nous sommes.

Cela m’aide souvent à exprimer la colère ou la frustration que je peux avoir. Dernièrement, en janvier, je me sentais nul de ne pas avoir réviser pour mes partiels (que j’ai quand même eu.. Ouf !) pendant les vacances; j’étais en colère contre moi-même et je culpabilisais. 

Jeter cela sur papier est vraiment constructif, car je trouve que ça permet de diminuer l’intensité de ces émotions négatives, de prendre du recul. Écrire me fait beaucoup de bien, ça a vraiment des vertus thérapeutiques 🙂

Aussi, cela me permet de laisser une trace assez intemporelle, et donc de pouvoir à nouveau consulter mes écrits quelques temps après, et d’apprendre de mes expériences: cela me fait déjà tout drôle quand je relis certains articles de mon ancien blog. Par moment, j’ai un peu l’impression d’être « un autre moi ».

Or je crois que c’est important de savoir qui on est, de comprendre notre façon d’être, de penser, de réfléchir. De repérer nos forces, nos talents, mais aussi nos faiblesses. C’est d’abord en sachant qui l’on est, que l’on peut devenir qui l’on veut !

C’est essentiel de comprendre d’où l’on part, pour pouvoir évoluer, vraiment avancer. Sinon, nous risquons de stagner en tournant en rond.

En résumé, je crois qu’écrire est donc aussi un puissant outil de développement personnel.

 

En conclusion, ce qui me motive à écrire, c’est le fait qu’écrire soit un outil qui me permet de m’exprimer en transmettant des idées, de me faire plaisir, de réfléchir, d’apprendre, et de voir plus clair en moi-même ! 🙂

Voilà donc les quelques pouvoirs que me procure l’écriture, lorsque j’écris ici, ou ailleurs 🙂 

Alors qu’attendez-vous pour vous mettre à écrire ?! (en commençant par laisser un commentaire, ce qui me procurerait beaucoup de plaisir 😉 Merci beaucoup de m’avoir offert votre lecture, en tout cas)

 

____________________________________________________________________

Comme promis… Pour les plus motivés. Ma petite prose !

Une leçon surprenante

Je viens de finir le repas. Je vais dans le frigo. Je constate qu’il y a un yaourt, plus précisément une mousse au chocolat surmontée de crème chantilly. Intéressant, voire plutôt plaisant. Cependant, je ne sais pas vous, mais moi, je n’aime pas tant que ça le chocolat. En fait, je préfère la vanille…

Dilemme insupportable. Une profonde question s’empare de moi: « Dois-je prendre cette mousse au chocolat, ou bien partir à la recherche d’un dessert à la vanille ? »

Au fond, suis-je un grand flemmard, ou bien un véritable aventurier ?

Est-ce que je vais me contenter de cette mousse au chocolat, ou bien est-ce-que je vais m’aventurer de tout mon être, à chercher la délicate texture dorée, qui peut éventuellement se trouver derrière ces boîtes en plastiques remplies de restes, et d’autres yaourts.

Vive l’aventure ! Vive la gloire ! Vive le courage ! Je vais le faire ! Un jour, je ferai partie des grands de ce monde ! Et ce jour, ce sera aujourd’hui !

M’ouais. Peut-être pas, en fait. En effet, le projet m’apparaît cette fois trop ambitieux. A quoi bon tout déblayer, tout sortir, pour éventuellement constater qu’il n’y en a même plus ! Faire tous ces efforts pour rien ! Je pourrai me fatiguer, engendrer des dégâts, ou même me blesser !

Finalement, cette fois, je reste prudent. Alors je prends cette mousse au chocolat, je m’en contente.

Cette expérience banale a ses limites, mais elle m’est source de réflexion. Et j’en viens à réfléchir… La fainéantise m’a gagnée. Elle a été plus forte…
Or c’est ça ! C’est exactement ça qui se passe dans nos vies ! On se contente trop souvent du minimum voire de la médiocrité, alors qu’on pourrait s’offrir beaucoup plus si l’on s’en donnait les moyens. Pourquoi on en arrive là, à préférer se contenter de quelque chose de moins bons, alors qu’on pourrait prétendre à quelque chose de meilleur ? Pourquoi ?

Pourquoi nous n’osons pas aborder cette femme ou cet homme ? Pourquoi nous n’osons pas devenir l’entrepreneur que nous avons toujours voulu être ? Pourquoi nous n’osons pas écrire ce livre qui sommeil en nous ? Pourquoi nous n’osons pas exprimer l’amour que l’on porte à ses proche ? Pourquoi nous n’osons pas apprendre à devenir riche ? Pourquoi nous avons peur de demander une augmentation ? Pourquoi nous avons peur de nous tromper ou d’échouer ? Pourquoi nous abusons de notre zone de confort ?

Sans doute, par fainéantise. Par manque de courage, par manque d’énergie, par manque de volonté, de détermination, et j’en passe… Qui ne sont sans doute d’ailleurs pas vraiment des causes, mais plutôt des conséquences…

Ainsi, je comprends mieux pourquoi parfois, et sans doute trop souvent, nous nous plaignons que nos vies soient trop remplies de « mousses au chocolat » et qu’il n’y ait pas assez de « dessert à la vanille ».

Prendre un yaourt. Un geste anodin, pour une leçon très instructive…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (lecture de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

6 Responses to “Les 5 raisons qui me motivent à écrire (ici ou ailleurs)”

  1. Sridy

    Hello, sa fait longtemps que j’ai pas visité ton blog.

    L’écriture, c’est pas ma tasse de thé.. 🙁 Je trouve mon écriture trop enfantine, pas assez sûr d’elle, trop hésitante, trop naïve, trop équivoque. Mon truc, c’est le dessin : bon exutoire, sa permet d’adopter un langage fluide, pas trop stylisé, pas imposé par les mots et les centaines de règles grammaticales. Y a un petit quelque chose dans le dessin, quelque chose d’universel, de primaire, de libertaire et en même temps très personnel : on peut la décliner sous toutes les formes et les couleurs, selon notre humeur, nos passions, nos caprices.

    Pour enrichir le vocabulaire, je suis plutôt un partisan de la lecture (même s’il faut la coupler avec l’écriture pour bien enrichir). Pour renforcer l’empreinte mémorielle des vocabulaires que l’on rencontre lors de la lecture, il ne faut pas hésiter à lire à voix haute (de préférence seul pour ne pas déranger voisinage) et à jouer sur les variations de l’intonation : on travail en même temps l’oral (d’une pierre deux coups! :)).

    —-

    Ta petite prose est amusante. Tu arrives à t’engouffrer dans un méandre de réflexion, à partir d’un simple viennois dans ton frigo… Si j’ai bien compris, la morale de ton historiette, c’est la dénonciation de la fainéantise humaine ?

    Mais la vraie question : elle vient d’où ce fatalisme que tu dénonces ? C’est quoi la solution ?

    Est-ce quelque chose de naturel chez l’humain ou est-ce l’aboutissement d’une société moderne trop aliénante ? Est-ce quelque chose dont on doit absolument s’affranchir pour être épanouie ? Pas si sûr !

    —-

    C’est amusant ton anecdote sur tes partiels. Tu sembles (et c’est le cas!) être une personne sérieuse, endurante, réfléchie, procurant sages conseils sur la gestion du temps, du développement personnel etc. et .. pourtant tu éprouves toi même des difficultés à appliquer ces méthodes judicieuses. Attention, loin de moi l’idée de te critiquer (je ne suis pas en position et ce n’est pas mon intention), c’est juste un constat qui me fait sourire. La phrase de conclusion de tout ce cirque ? : « Chassez le naturel il revient au galop ! »

    Sridy

    Répondre
    • Nivek

      Salut, Sridy ! Merci bien pour tes commentaires, toujours très intéressants 🙂

      Franchement, je pense que tu te trompes, tu as vraiment quelque chose à faire avec l’écriture. Quand je te lis (à travers tes commentaires, pas que celui-ci), j’ai vraiment l’impression que tu y prends du plaisir (quand tu parles du dessin, je ressens ce plaisir, à travers tes mots), et c’est toujours très clair, très réfléchi.
      Par contre, moi, le dessin… ^^

      Oui, merci pour ta lecture ! 🙂 C’est ça, je dénonce la fainéantise: ce manque d’énergie, de détermination, de volonté, de courage, qui je pense, naît tout simplement de l’absence d’objectif clair et motivant dans ce que l’on entreprend.

      Car au fond, personne n’est totalement fainéant, de façon générale ! Ce n’est pas du tout une caractéristique de la personnalité, contrairement à ce qu’on dit souvent (« Cet élève est fainéant ! » Non, en vérité: « Cet élève est fainéant lorsqu’on lui demande de faire quelque chose auquel il n’attribue aucun sens et plaisir »). On peut manquer de volonté pour certaine chose, mais on peut être super motivé pour faire autre chose.

      Vraiment, tout dépend de ce que l’on fait; du plaisir, et du sens que l’on donne à ce que l’on fait (jeux vidéos, sport, sorties, travail, études…).

      Donc, pour moi, ce n’est pas une fatalité (je déteste ce mot ! Il ne devrait pas exister !), et une piste de solution serait de déterminer des objectifs précis, et motivants. (exple: « je veux réussir mes partiels de juin pour m’approcher petit à petit du diplôme de psychologue; ce qui me permettra d’exercer le métier que j’ai vraiment envie de faire »)

      Merci beaucoup pour ta remarque ! Elle m’est vraiment précieuse ! 🙂
      Sur le blog, je ne prétends pas être un expert, ni même un excellent étudiant, je suis un étudiant quand même relativement sérieux (au moins), à la rechercher de moyens pour mieux entreprendre mes études, avec plus d’efficacité et de plaisir. Être étudiant est un « métier », et l’école ne nous apprend pas ce métier. J’essaye de combler ce manque, à travers mes lectures/formations/expériences.
      Tout ce que je peux raconter, ce sont des choses qui me paraissent intéressantes, et que j’essaye moi-même d’appliquer à travers mon expérience d’étudiant. Je n’impose rien, et je suis ouvert à toute discussion ! 🙂
      Ma promesse ce n’est pas: « Ecoutez-moi, et vous aurez votre diplôme ! ». Ce serait plutôt: « Apprenons ensemble à nous forger des méthodes de travail qui puissent nous permettre d’apprendre mieux, avec plus d’efficacité et de plaisir, pour mieux réussir nos études »
      Mais je me rends compte, que je ne suis peut-être pas assez clair dans ma communication… Sans doute, en premier lieu, car je ne suis pas assez clair avec moi-même 🙂

      Sinon, je comptais bien parler de cet épisode ! Car je sais que mes erreurs sont utiles (je fais en sorte qu’elles le soient). J’y reviendrai plus en détail dans un article, promis ! 🙂

      A très bientôt, Sridy ! 🙂

      Répondre
  2. samuel@entrepreneur d'internet

    Salut,

    écrire me permet d’améliorer mes connaissances.

    Car avant de rédiger un article qui sera généralement vu par des centaines voir des milliers de personnes, il vaux mieux vérifier ses dires et être sur que c’est pas des choses débiles que l’on donne aux gens.

    Amicalement,
    Samuel

    Répondre
  3. MERY

    salut,
    par coinsidence j’ai rentré dans ce site. je l’ai vraiment aimé.
    Premièrement, je veux vous informer que je ne maitrise pas parfaitement la langue francaise. Je viens du Maroc et le francais est notre 2 éme langue.
    Maleureusement,j’étais une fille qui n’aime pas la lecture. C’etait rarement de lire un live ou un roman . Pourtant, les deux dernières années, j’ai commencé à lire des romans grace a mon mari qui valeurise la lecture et qui me motive toujours à lire.
    la lecture me permet de s’évader de la réalité et plonger dans l’imaginaire.

    Répondre

Laisser un commentaire