Le principe de Parkinson ou comment arrêter de trembler face au temps !

Posted by & filed under .

Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (issus de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

L’art de gérer son temps n’est jamais enseigné à l’école, or c’est pourtant essentiel pour réussir à faire tout ce qu’on nous demande (devoirs, leçons, révisions…). Savez-vous gérer votre temps ? Avez-vous des méthodes, des astuces ?

Je vous propose ici un principe qui devrait vous aider à optimiser votre temps. L’intérêt ? Trouver un juste milieu entre passer trop de temps ou ne pas pas passer assez de temps, sur ses devoirs. Et ce, pour ne pas perdre votre temps, et avoir le temps de faire ce que vous aimez.

 

Le temps est notre allié…

Le temps, une notion objective mais aussi subjective

 Le temps est une notion objective, puisqu’on on a tous 24h dans une journée, c’est incontestable. Mais c’est aussi une notion subjective. Et là vous me dîtes: « Ah bon ? Comment ça ? » Et là, je vous réponds en citant une belle petite citation d’un mec cool, pour vous illustrer mon propos:

« Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d’une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C’est ça la relativité »  – Albert Einstein

Je pense que vous avez saisi ! 🙂 En effet, le temps peut parfois paraître très long si on s’ennuie (en cours ?), ou très court, si on s’amuse beaucoup !

C’est ce qu’on appelle le temps mental, c’est-à-dire la représentation qu’on se fait du temps réel, à travers nos émotions heureuses ou douloureuses.

Ainsi, il est important de savoir utiliser à son profit ce temps mental, cette évaluation subjective du temps réel, pour mieux préparer un examen.

Se servir du principe de Parkinson, pour optimiser son temps

Or le Principe de Parkinson, établit par, devinez qui, Parkinson (1909-1993) lui-même, psychologue américain du travail (oui, ce n’est pas la maladie…) montre que:

-> plus on a de temps devant nous pour faire une tâche, plus on prendra son temps pour la faire. Ainsi on prendra généralement tout le temps disponible pour faire cette tâche (ce qui n’est pas forcément nécessaire, parfois…)

Pas convaincu ? Eh bien, permettez moi de vous demander quand est-ce-que vous faites vos devoirs lorsque vous êtes en vacances: à la dernière minute, le plus souvent, n’est-ce-pas ?

Voilà, c’est ça. On a beaucoup de temps, alors on prend tout son temps, et on s’y met à la dernière minute. Ou bien, les plus sérieux commenceront au début des vacances, et termineront à la fin des vacances, alors qu’il ne suffisait peut-être que de quelques heures…

Pourtant, cette limite mentale peut être modifiée. Pour cela, il nous faut estimer à 2 ou 3 fois moins de temps, ce que nous avions prévu habituellement comme temps, pour une tâche. Le principe, c’est vraiment de se fixer une limite de temps très inférieure à ses habitudes pour justement changer ces vielles habitudes.

Exemples:

* Si j’estime (donc selon mon temps mental) qu’il me faut 1h et que j’ai effectivement 1h pour faire cet article, il faut que j’essaye de le faire en moins de temps, entre par exemple, 30-45min.

* Si j’ai 5h pour apprendre un cours, je vais me demander comment je peux l’apprendre (bien) en 2h. (Sans pour autant le faire exactement en 2h, mais en tout cas, en moins de 5h !)

* Finalement, si j’ai 10h pour réviser tout le programme de SVT, comment je peux faire pour tout revoir correctement ?

En fait, de cette façon, il serait possible de gagner plusieurs heures par semaine, simplement en modifiant nos croyances sur le temps nécessaire pour une tâche. Eh oui, en s’entrainant à modifier les limites de temps, cela nous oblige à nous créer de nouvelles stratégies d’apprentissages et à adopter une attitude plus efficace (bien se concentrer, réussir à distinguer l’essentiel du futile….). Ça vous semble magique ? Nan, c’est juste psychologique.

A toi de jouer ! Si tu trouves ça bizarre, ou ne comprends pas, y a une superbe invention, propre aux blogs: les commentaires. C’est avec un grand plaisir que je répondrai aux commentaires laissées en dessous de cet article. 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (lecture de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

4 Responses to “Le principe de Parkinson ou comment arrêter de trembler face au temps !”

  1. fouler

    ton site est merveilleux, peu d’étudiants sont au courant de toutes ces méthodes je m’intéresse beaucoup aux principes pour réussir ses études (notamment des bons livres commes les livres méthode buzan ou la méthode infaillible pour réussir ses études, getting things done) mais tu dois connaitre tout ça, sinon c’est cool que tu surlignes en gras ça facilite la lecture rapide
    bonne continuation j’espére que tes rêves professionels se réaliseront
    ma soeur voulait etre psy mais ma mére a fait pression pour qu’elle passe par la filiére médecin psychiatre donc là elle est en médecin.. et moi je suis aussi dans le médical :p
    bisous
    ps: peut etre à ajouter dans le blog l’aspect alimentation du cerveau, bien boire, l’intéret de s’oxgéner le cerveau, de socialiser

    Répondre
    • Kévin

      Merci beaucoup Fouler ! 🙂

      On se connait pas, mais je te souhaite aussi du succès !
      (selon moi, c’est bénéfique pour soi, mais aussi pour les autres)

      Merci pour tes suggestions !

      Répondre
  2. Céline

Laisser un commentaire