Les 2 clefs pour se motiver à travailler à l’école !

Posted by & filed under .

Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (issus de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

Comment faire naître cette motivation, qui me semble essentiel pour un apprentissage efficace ?

Collégiens, lycéens, étudiants, il n’est jamais trop tard pour se motiver à travailler pour espérer réussir !

Comme j’ai pu le dire précédemment, il n’y a pas de recette miracle. Il faut avoir une certaine attitude. Et donc pour entretenir et booster votre motivation, je pense qu’il y a 2 étapes: 1) Réfléchir et 2) Agir

En fait, cela demande de se poser quelques questions, et d’agir en conséquence. C’est pas si simple, mais faut savoir ce qu’on veut… La motivation est une construction, et non une mystérieuse énergie psychique qui vient comme ça, par hasard.

 

 

Ces 2 étapes sont:

  • Permanentes: inutile de les suivre qu’au début, ou qu’à la fin, il faut essayer de réfléchir et d’agir tout le temps durant les études, afin d’avoir du recul sur sa situation et comprendre ce qui va, ou ne va pas.
  • Interdépendantes: agir, sans se poser de question, tête baissée, ne mène à rien; et réfléchir, ne suffit pas pour atteindre un objectif, réussir un examen. Il est nécessaire de réfléchir et d’agir, les deux vont ensembles.

 

Ouais, ça semble assez évident… Mais je vais tenter d’expliquer de quelle façon on peut réfléchir et agir pour engendrer ce cercle vertueux qui nous permet de nous motiver !

 Il y a 2 catégories de personnes ceux qui ne font que se lamenter et qui refusent de voir la réalité, et ceux qui dépassent ce stade de lamentation pour chercher des solutions aux problèmes rencontrés. Bravo ! Si vous lisez ceci, vous êtes apparemment plus dans la 2nde catégorie.

 

Mon histoire

Personnellement, au lycée, assez naturellement je me suis dirigé en section Scientifiques, car j’étais assez bons en math et SVT (pas en physique-chimie), je n’étais pas fait pour la L, et la section ES ne m’intéressait pas plus que ça. Arrivée en Terminale, il a fallu réfléchir sérieusement à l’après bac.

Ainsi, j’hésitai entre IUT Informatique, car j’aime beaucoup les technologies, et en même tant avec une Faculté de Psychologie car les mécanismes psychiques humains, les comportements, m’intéressent particulièrement. Finalement, je suis allé en IUT Informatique, me disant qu’il fallait que je tente quelque chose de « plus haut », puisqu’après tout, la fac, il n’y a aucune sélection, et j’aurai aucun problème à y aller si je me dirige finalement vers la psychologie.

A l’IUT, à la fin du 1er semestre, après quelques doutes sur les raisons de mes résultats assez médiocres: pas assez travaillé ? pas assez motivé ? Est-ce-que c’est la formation ou le domaine de la formation qui était le problème etc… J’ai réfléchi, et je me suis demandé ce que je voudrais faire dans ma vie,  et j’ai pris conscience au fur et à mesure, que ce n’était en fait, pas ce que je voulais faire toute ma vie: programmer, comprendre les machines. Je ne serai donc sans doute pas créateur mais simple consommateur de technologies. Finalement, même si j’ai pu faire un Bac S, la logique, les mathématiques, ne sont pas mes points forts. Je suis assez créatif, j’aime les univers artistique (cinéma, musique, peintures…). Je suis davantage un penseur, quelqu’un qui se pose beaucoup de questions.

Et là, l’option Fac de psycho’ qui trainait toujours dans ma tête est réapparue. Alors j’ai agi: je me suis renseigné sur les études, les débouchés, j’ai assisté à 2 cours de psycho’, j’ai discuté avec ma famille et mes amis, avec un Conseiller d’Orientation, et avec mon oncle, lui-même psychologue.

C’est pourquoi l’année prochaine, j’entame ma 1ère année de psychologie ! Je suis très motivé, mais j’ai aussi beaucoup d’appréhension car la fac c’est un nouveau monde, et il va falloir que je m’adapte pour pouvoir assurer et réussir !!!! Je pense m’être bien préparé, renseigné, je sais où je m’aventure, mais j’ai toujours la crainte de ne pas réussir… M’enfin, je crois qu’il faut accepter cela, et que le principal c’est que je fasse de mon mieux. On verra bien le résultat à la fin ! 🙂

 J’ai réfléchi, et je vais réfléchir; j’ai agi, et je vais agir: c’est ce qui me motive. Alors, voilà ce que je vous propose !


Pour nous motiver, réfléchissons !

 « Pour réussir, la chose la plus importante est de réserver des plages de temps dans la journée durant lesquelles vous ne faites que réfléchir »  Barrak Obama

 

 

Réfléchir pour prendre du recul, et comprendre pourquoi on en est là, (à être si peu motivé); pour comprendre ce qu’on veut.

J’espère que vous l’avez déjà fait: prenez un instant pour réfléchir sur ce que vous voulez faire dans votre vie, tout simplement ! Et si vous ne savez pas, comment pourriez-vous faire, pour trouver quelque chose qui peut vous intéresser ? (agissez, voyez plus bas !)

C’est l’histoire de Mr VOCATION et de Mr JENSAISRIEN …

 

Certains, comme Mr VOCATION, ont une vocation, et sont donc très motivés pour réussir à obtenir le diplôme et ainsi pouvoir faire le métier de leur rêve. Puisqu’ils sont motivés par le métier, naturellement, ils se renseignent sur ce métier pour s’en faire une idée plus précise, et feront de leur mieux, donneront le maximum de leur capacités pour pouvoir réussir.

Vous savez, comme ce petit garçon, qui, passionné d’animaux, veut absolument faire vétérinaire. Arrivé au lycée, son envie reste intacte, et il est déterminé à devenir vétérinaire. C’est donc naturellement qui va chercher des informations sur les formations possibles, et sur le métier lui-même, afin de voir s’il ne se fait pas trop de fausses idées. Il va déterminer s’il se sent capable ou non. S’il estime qu’il est capable et motivé, il va donc tout faire pour pouvoir réussir à entrer dans une Ecole de vétérinaire. Il sait que ce ne sera pas facile et que les études seront longues (7 ans), mais étant donné qu’il sait où il va, il y a de grandes chances pour qu’il réussisse; au pire, s’il échoue, mais pense toujours que c’est ce qu’il veut faire, il réessayera car il sait ce qu’il veut et sait qu’il en est capable !

Mais « malheureusement », pour d’autres, comme pour Mr JENSAISRIEN, c’est plus difficile, aucune idée à l’horizon… Au lycée, il fait ce qu’il a à faire, ni plus, ni moins. A la fin de sa terminale, il fait quelques recherches vite fait bien fait, pour voir un peu ce qui pourrait éventuellement lui plaire. Au final, ne sachant quoi faire, il se retrouve dans une fac: cool, vive la liberté ! Il en profite bien. Seulement, il perd son temps à faire quelque chose qui ne l’intéresse pas, ne le motive pas. Au final, après une année à glander, il ne sait toujours pas quoi faire.

Il aurait peut-être mieux fait prendre un moment pour réfléchir, au lieu de perdre une année.


Mais heureusement, Mr JESUISACTEURDEMAVIE peut débarquer à tout moment !

(désolé, je sais, dans le genre nom trop long et pourri, y pas mieux, mais je vais jusqu’au bout de mon histoire !)


Mais il faut bien comprendre une chose: la paresse ne mène à rien. Je le répète: la paresse ne mène à rien. En discutant avec un pote, j’ai pu me rendre compte à quel point la paresse, la feignantise nous rend passif, et qu’à force de l’être trop souvent, au final, on perd son temps. En fait, je dirai même qu’on perd son temps à vivre une vie qui n’est pas la sienne.

Plutôt que de jouer tout le temps à la XBOX dans sa chambre, de regarder pendant des heures la télé, affalé dans son canapé, de passer son temps sur internet et sur Facebook…. On gagnerait beaucoup à s’interroger sur nos motivations, sur notre avenir, sur la vie que l’on souhaite mener. Il faut se regarder en face, ne pas fuir la réalité.

Un jour, ce serait peut-être bien de se réveiller (comme Mr JESUISACTEURDEMAVIE) de se mettre des coups de pied dans le cul, de faire preuve de maturité, d’être acteur et maître de sa vie, pour enfin essayer de faire de son mieux pour vivre une vie qui ressemble à ce qu’on attend de notre vie. Comment ? En commençant par être capable de se poser les bonnes questions, et tenter de trouver les meilleures réponses possibles… ! En fait, en réfléchissant, pour ensuite agir ! Ah ah ! (vivre, c’est fatigant, c’est vrai ! mdr)

 

Comment devenir Mr JESUISACTEURDEMAVIE ?


Mais c’est quoi se poser les bonnes questions ? Je pense que c’est se poser des questions qui nous poussent à réfléchir sur ce qu’on attend de notre vie, et donc en l’occurrence de nos études.

Puisqu’il faut bien se rendre compte qu’on passe pas sa vie à faire des études !  Les études et les diplômes, ne sont pas vraiment des buts, mais des moyens qui doivent nous permettre de faire un métier qu’on aime.

Un diplôme permet d’exercer un métier en particulier, ce n’est donc pas vraiment un but, mais un moyen. Prendre conscience de ça, c’est voir au delà des études, et donc donner plus de sens aux études; ce qui très utile pour se motiver !

Par exemple, posez-vous ces questions:

  • Quelle formation/section choisir ?
  • Pourquoi, avoir choisi/choisir, cette formation ?
  • Suis-je motivé ? Oui/Non, pourquoi ?
  • Qu’est-ce-que je veux faire comme métier ?
  • Quel domaine d’étude m’intéresse ?
  • Suis-je fait pour les études ? Est-ce-que je ne fais pas simplement ce que veulent mes parents au lieu de faire ce que je voudrais vraiment ?
  • ….

 

« Le futur dépend de ce que nous faisons au présent » – Mahatma Gandhi

 

Vous l’aurez compris, pour se motiver, il faut donner du sens à ce qu’on fait, comprendre pourquoi on fait ce qu’on fait, voir plus loin que le présent. Il faut essayer de se voir dans le futur. Ce que je fais dans le présent, est censé me permettre de construire le futur que j’ai choisi d’avoir.

Mais est-ce-que réfléchir sur le pourquoi du comment suffit-il à se motiver ? Non, je ne crois pas que ça peut suffire. Il faut passer d’une idée abstraite à une réalité concrète. Et donc, il est tout aussi important d’AGIR !

 

 

Pour nous motiver, agissons !

« Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrive et d’autres font que ça arrive » – Michael Jordan

Oui parce que, c’est bien beau tout ça, y a de belles pensées, c’est plus clair dans la tête, mais ce qui compte c’est le résultat. Or concrètement, pour obtenir un résultat, comme réussir un examen, eh bien, il faut agir !

Oui, pour se motiver il faut agir. Agir, c’est se renseigner, pour préparer l’année à venir, et comprendre dans quoi on va s’aventurer (surtout quand on devient étudiant !). Agir, c’est adopter une attitude active, et non passive, en s’intéressant un minimum durant le cours d’un prof.

Préparer l’année, pour moi, c’est être capable de savoir dans quoi on s’aventure, et définir des objectifs par écrit.

  • Pour se renseigner, savoir dans quoi on s’aventure, surtout dans les études supérieurs, il y a plusieurs démarches que l’on peut faire:

– voir un conseiller d’orientation psychologue: pour discuter, prendre conscience de ses envies

– parler avec ses amis et sa famille: après tout, ce sont eux qui vous connaissent le mieux !

– faire des recherches sur internet (Onisep): pour chercher des informations sur les formations possibles (où, comment, combien de temps, diplôme délivré…)

– rencontrer, discuter avec des anciens élèves/étudiants: on le fait trop peu alors que c’est vraiment l’idéal, je trouve ! Car on peut mieux se rendre compte de la formation.

 

  • Les objectifs établis doivent être spécifiques et personnels. S’ils ne sont que généraux, ils ne servent à rien.

Par exemple, « je veux réussir mon bac », est un bel objectif mais trop flou, trop vague, trop général et donc inintéressant. En revanche, « je veux obtenir au moins la moyenne en math au cours du second trimestre », est un objectif spécifique et personnel, qui a un intérêt !

Et cela peut se faire avant de commencer l’année, mais aussi et surtout pendant l’année ! Ne sous-estimé pas cela: écrire des objectifs permet au cerveau d’avoir une direction, de savoir où il va, de se concentrer, et éviter de s’éparpiller. Les objectifs doivent dans l’idéal se formuler sur du court terme (comprendre cours…), moyen terme (réussir contrôle, examen…) et long terme (obtenir diplôme, exercer tel métier…).


 « On peut tout ce qui ne dépend que de notre volonté. »
de Marcel Proust – Extrait du Jean Santeuil

 Or, je peux vous assurer qu’avoir des objectifs, c’est stimulant, motivant. Ca nous permet de mieux comprendre ce qu’on doit faire pour réussir !

 

  •  Avoir une attitude active, c’est faire en sorte de ne pas trop s’ennuyer en cours et, de tout faire pour comprendre un cours. Pourquoi ? Bah pour réussir l’examen ou obtenir le diplôme.

– se poser des questions

– oser poser des questions aux prof’ (moi, c’est mon grand problème, en fait…)

– s’intéresser un minimum

– ne pas attendre que ça se passe ! (Si vraiment c’est trop chiant, mieux vaut trouver de quoi s’occuper de façon constructive: réfléchir !!!! Ah ah ! 🙂 )

Je suis motivé ! 😉

En conclusion, je vous conseille de prendre 2 feuilles (blanches et pas à carreaux, de préférences, pour libérer l’esprit). Inscrivez le titre « Je réfléchis pour me motiver » sur l’une, et « J’agis pour me motiver » sur l’autre, puis essayez de réaliser ce que je vous propose, écrivez tout ce qui vous passe par la tête, tout ce…

Les bons outils pour se motiver: feuilles et stylo

… que vous jugez utile de noter pour réussir vos études !

Mais je peux vous assurer que tout ne viendra pas d’un coup, en un seul jour. Relisez régulièrement votre feuilles, et modifiez-la si besoin.

L’intérêt de le faire par écrit, est que l’écrit reste. De cette façon, on prend mieux conscience du chemin parcouru, on peut mieux savourer ses réussites. De plus, dans les moments de démotivations, il suffit de relire nos objectifs, pour se rendre compte de l’intérêt que l’on a à faire ce qu’on fait. Cela donne du sens à ce qu’on fait, et aide à surmonter les inévitables difficultés. Cela permet de se remotiver, si besoin !

 

Voilà les deux pistes qui me semblent intéressantes pour faire naître la motivation à travailler: donner du sens en réfléchissant un moment, et agir en préparant le terrain et en se formulant des objectifs (spécifiques et personnels) à accomplir.

 

J’espère que vous avez des pistes pour vous motiver à travailler ! N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ! Ça me fait toujours super plaisir ! 🙂

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (lecture de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

31 Responses to “Les 2 clefs pour se motiver à travailler à l’école !”

  1. Angélique

    Je n’ai qu’une chose à dire : Merci !!!

    Répondre
  2. Sridy

    Salut =)
    Je suis tombé sur ton site en cliquant sur des liens par-ci par-là .. (oui je sais c’est une perte de temps, impardonnable !).
    Je trouve que le concept du site est assez sympathique ;), car plein de bienveillance et de bonne volonté !
    Mais pour être honnête avec toi, je pense que 95% des choses écrites sont des « artifices », du genre attrape-nigaud (sans vouloir être blessant ou vulgaire), n’ayant pas de réelles efficacités, voir paraissant pour de l’évidence, qui n’a pas lieu d’être mentionnées.
    Je n’ai pas d’exemple précis en tête, mais les phrases du genre : « Avoir une attitude active, c’est faire en sorte de ne pas trop s’ennuyer en cours et, de tout faire pour comprendre un cours. Pourquoi ? Bah pour réussir l’examen ou obtenir le diplôme. »……. ‘.’ ……. c’est exact, oui, mais tellement trop évident !
    Y a plein d’autre exemple de ce type mais je pense que t’a compris le truc.

    Malgré tout, comme je l’ai dis plus haut, le fond is good.
    Voilà, j’espère que tu ne prends pas mal mon commentaire, qui n’est pas celui de l’éloge dont tu as l’habitude ! ^^. Au revoir !

    Répondre
    • Nivek

      Salut, Sridy !

      Merci pour ton commentaire 🙂 Il est peu élogieux mais ceci étant, tout aussi précieux !
      D’autant plus, que l’on ressent vraiment que ton objectif n’est pas de me casser, mais
      simplement de me faire part de ton jugement quelque peu perplexe.

      Cette question: « Est-ce-que ce que j’écris est évident, voire inefficace et faux ? »
      En effet, la question se pose étant donné que je ne suis ni un prof, ni un
      professionnel de la pédagogie, mais qu’un simple étudiant.

      Mais je pense sincèrement que ce que je dis, n’est pas si évident… (la phrase que tu cites n’est pas représentative, je trouve, puisqu’elle ne synthétise qu’une idée du contenu, qui lui est beaucoup plus vaste: comment réfléchir ? comment agir ?)
      Tu n’as qu’a lire, par exemple, les articles suivants qui sont tirés de mes lectures et de mon
      expérience:

      – Sur le sommeil: Comment bien dormir pour enfin péter la forme ?! [1/2]

      – Sur la motivation: La motivation: c’est quoi ? Ca sert à quoi ?

      – Sur le sport: Le sport: pour devenir un bon élève ! (d’après des scientifiques)

      Mais, très très bientôt, à travers une page (à propos), je vais tâcher de me présenter, et surtout de présenter l’intérêt concret qui me pousse à faire ce blog ! 🙂
      J’espère te revoir, et te convaincre de l’intérêt à s’intéresser aux moyens d’apprendre à apprendre 🙂

      A binetôt, Sridy ! 🙂

      Répondre
      • Sridy

        Hey ! =)
        « un simple étudiant », allons ne sois pas si modeste ^^ . J’en connais pas beaucoup qui se posent autant de questions (intéressantes) et qui font des recherches pour avoir des réponses ..
        J’ai relu une nouvelle fois ton site, cette fois-ci avec plus de profondeur et d’assiduité, et je pense que j’ai parlé (écrit) un peu trop vite ! Ce qui m’avais tout d’abord déplu, c’était la ressemblance (apparente) avec les articles inutiles qu’on voit partout sur le net, notamment dans les sites d’information ou réseaux sociaux. Prenons par exemple cet article : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/08/03/18756-si-vous-vous-sentez-stresse-souriez
        Ce genre d’info (et ils pullulent par millions) sont des bouche-trou, pas du tout efficace (en tout cas pour moi), et qui, pour se donner contenance, s’appuient sur des soi-disant « expériences scientifiques ». Mais sérieusement, il ne faut pas prendre les gens pour des marmottes (quoi que)…
        Bref, tout sa pour dire que j’ai parlé trop hâtivement :), en effet, tes articles sont différents, dans le sens où tu y ajoutes ta note personnelle (et c’est super important), du genre « mon histoire ». Je pense que c’est sa, l’effet « humain » dans un monde où l’aliénation prend de plus en plus le dessus.

        Du reste, je vois toujours des artifices, mais je les regarde d’une autre façon. Par exemple le méthode-motivation avec les deux feuilles, J’ai plutôt l’impression que c’est un moyen qu’utiliserait un psy pour un patient en détresse.. Mais au fond, pourquoi pas ? Je devrais peut-être essayer pour voir si sa marche vraiment .. ou pas !

        Bye bye ! ; )

        Répondre
  3. Max. G.
    • Nivek

      Apprendre, c’est beaucoup plus qu’agir 😉

      « Apprendre, c’est déposer de l’or dans la banque de son esprit » Shad Helmstetter

      Répondre
  4. Htanc

    Salut Nivek,

    Alors voila j’avais écrit un sacré truc mais j’ai malheureusement tout perdu en faisant une fausse manip et n’ai plus la force de tout ré-écrire je vais donc faire une version un peu plus courte.

    En fait je suis tombé sur ton article en cherchant 2 ou 3 conseil pour me motiver à bosser car je n’ai plus (et ai d’ailleurs jamais été) motivé à travailler.
    Et j’en ressort complétement perdu, je m’explique :
    Je suis actuellement en première année de BTS fluide énergie environnement et ai toujours suivi un cursus scientifique comme toi, je me suis également toujours poser énormément de question sur ce que je voulais faire de ma vie et sur plein de choses, mais j’avoue que je pensais ma vie tracé .. BTS puis licence puis c’est partie à travailler.
    Ma filière ne me déplait pas forcement mais ce qui est sur c’est qu’elle ne me passionne pas.
    Ah oui, j’ai aussi oublié de te préciser que j’ai toujours été attiré par l’Humain, son comportement, tout ce qui y touche, exactement comme toi.
    En bref en lisant la partie « Mon histoire » de ton article, j’ai cru quelques instants me reconnaitre mais en ayant pas eu le courage d’affronter la réalité :

    Ce que je fais ne me passionne simplement pas et est la cause de ma démotivation.

    Je me retrouve alors vraiment paumé..

    Et J’aimerais te demander si tu es content de ton choix d’avoir arrêter l’IUT pour la fac de psycho et si ta motivation à alors grandi dans ta nouvelle filière ?

    En tout cas merci de partager tout ça, je trouve ça super.
    A bientôt ! 🙂

    Répondre
  5. Nivek

    Merci beaucoup pour ton commentaire, Htanc ! (D’autant plus que tu as eu le courage de le réécrire ! :p )

    Si je peux me permettre, la première chose qui me viendrait c’est de te féliciter ! Pourquoi ? Car je trouve que ta démarche est très bonne: beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de se questionner, de prendre du temps pour réfléchir, de se remettre en question… !
    Ils foncent, sans trop réfléchir, quitte à perdre leur temps… (et leur moral).

    Par ailleurs, tu me poses une superbe question, par rapport à laquelle je me sens tout à fait concerné !

    Après l’IUT Informatique, en arrivant en psychologie, je m’attendais à être super motivé. Et pourtant, je ne pense pas avoir réussi mon 1er Semestre (j’ai mes résultats demain). En fait, les cours m’intéressaient, j’étais très attentif, j’essayais de comprendre les cours, mais le problème c’est que je n’ai pas assez travaillé mes cours de façon personnelle: j’ai manqué de rigueur et de discipline, je n’ai pas su entretenir ma motivation, j’ai manqué de confiance en moi, je me trouvais des excuses pour ne pas m’y mettre sérieusement.

    A partir de là, un cercle vicieux s’est mis en place, et moins je travaillais (personnellement), plus j’avais de retard, plus j’avais de difficultés, plus j’étais découragé etc…

    Alors pour ce 2nd semestre, je n’ai pas eu envie de refaire les mêmes erreurs ! Et je peux t’assurer que ça va beaucoup mieux ! Et que je suis sur un cercle vertueux ! (encore fragile, mais bien réel !): plus de discipline, plus de travail régulier, plus de confiance, plus de satisfaction, plus d’énergie, plus de motivation etc…

    En définitive, tu l’auras compris: la motivation ne fait pas tout ! Je te le répète: la motivation ne fait pas tout ! Il faut être discipliné, travailler régulièrement même quand on en a pas trop envie !
    C’est pas toujours facile, mais y a des astuces et méthodes pour se remettre sur le bon chemin. Je vais forcément en parler sur reussite-etudes ! 🙂
    Mais il faut que je m’organise, pour concilier mes études et écriture sur ce blog !

    Dans mon cas, je suis très satisfait d’avoir arrêté l’IUT pour la fac de psycho: ce qui me motive, c’est que je sais que la psychologie est ce qui me passionne. Alors à partir de là, il faut que j’entretienne cette motivation qui s’effrite inévitablement au cours du temps !!!

    Je t’invite alors à réfléchir (justement ! 🙂 ) sur ton domaine, pour savoir si c’est vraiment ce qui t’intéresse. Et aussi à agir, évidemment !!! 🙂 (voir un conseiller d’orientation, tests d’intérêts…).

    Dans un prochain article, je parlerai davantage de la filière de psychologie: tu pourras te faire une idée de ce que c’est, j’espère !

    Bon courage, j’espère t’avoir un peu éclairé…. 🙂
    Et si tu apprécies ce que je fais, n’hésite pas à t’inscrire à la newsletter pour recevoir ma lecture de 5 de mes articles ! 🙂 Merci.

    A bientôt, Htanc ! 🙂

    Répondre
  6. PalPik

    Merci beaucoup !

    Je vais faire mon histoire des Arts 😀

    Répondre
    • Nivek

      Hé hé ! 😉
      Cool ! Si c’est ce qui te branche, je suis certain que tu pourras aller loin, quoi qu’on puisse te dire à propos des débouchés etc… 🙂

      M’enfin, ce n’est que ma conviction 🙂

      Merci pour ton commentaire, PalPik ! :p

      Répondre
  7. Guiz

    Franchement, je ne pensais pas trouver quelque chose d’aussi pertinent et motivant sur internet, grâce à toi, je me suis rendu compte que mon problème était de juste réfléchir sans agir en pensant avoir déjà assez agis (en allant voir des conseillé d’orientation etc …) maintenant je vais me mettre à chercher ma motivation et non plus attendre qu’elle me tombe dessus. Merci beaucoup

    Répondre
    • Kévin

      Hello Guiz !

      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait plaisir ! 🙂
      Si mon article ait pu t’insuffler un élan de motivation, t’aider à y voir plus clair, je suis heureux ! 🙂

      « Je vais me mettre à chercher ma motivation et non plus attendre qu’elle me tombe dessus »

      Bravo, c’est exactement ça, être « Mr JESUISACTEURDEMAVIE » !

      Je te souhaite de réussir dans ce que tu entreprends, Guiz !

      A bientôt, j’espère ! 🙂

      Répondre
  8. J.ronde@laposte.net

    Salut Nivek je suis collégien en 3ème et je veut être accepter à un licee nommer montaigne a Paris et au premier trimestre gt asseZ motiver et g eu une moyenne de 12,4 au 2ème g eu 10,6 avec avie de redoublement la c est le 3 e et j arrive pas a trouver la motivation de bosser peut tu m aider stp

    Répondre
  9. balthazar

    Salut , j’ai enormement apprecie ce que tu as fait et je commence a prendre conscience de la realite . Je suis en 2nde et je debute l’annee de facon mediocre . Comme tu le dit dans tes commentaires , l’ecole ne m’interesse pas beaucoup et je n’y vois pas beaucoup d’interet. Ton texte m’as fait ouvrir les yeux et je me rend compte a quelle point j’ai fait preuve d’immaturite. Je te remerci infiniment pour cela a bientot peut etre . Cordialement
    Balthazar. 🙂

    Répondre
  10. bageslike2121@yahoo.fr

    Sincèrement merci pour ce cher d’oeuvre que l’Intelligent Infini t’ai de à plus t’inspirer pour donner quelque chose de plus en plus meilleurs pour rependre la puissance de  » Réfléchir et Avoir  » Merci , God bless you

    Répondre
  11. boubacar zie bengaly

    Je ne sais vraiment pas comment vous remercie.

    Répondre
  12. farida benrezkallah

    merci infiniment pour vos precieux conseil ça va m aider

    Répondre
  13. Mattéo

    Merci beaucoup pour ce paragraphe me remettra en question sur ce début d’année de seconde catastrophique … Merci à toi . Je suivrai et appliquerai tes précieux conseils .

    Répondre
  14. cla

    Franchement ton histoire perso motive car je m y suis reconnue. Je vais vraiment bosser au fur et a mesure pour essayer de rattraper mon S5.

    Répondre
  15. Tanguy

    Salut Kévin,
    Excellent article ! Et très motivant !
    J’ai essayé de retourner le principe de base Réfléchir/Agir dans tout les sens pour trouver un domaine de la motivation dans lequel il ne marcherait pas … Ben j’ai pas trouvé.
    Ce principe prend vraiment le problème de la motivation à sa base ! A savoir, il faut être passionné, ou tout du moins être profondément impliqué, par ce que l’on fait, pour être motiver. Et que si ce n’est pas le cas, alors c’est que nous ne sommes pas au bon endroit, et il est temps de se mettre à réfléchir, puis d’agir.

    Je voudrais tout de même introduire un autre principe : celui de Concevoir/Croire/Réaliser. Rapidement, celui consiste d’abord en concevoir sa réussite future, ce que l’on veut vraiment faire dans la vie (ce qui implique de réfléchir sur ce qui nous passionne réellement). Ensuite à croire profondément dans cette réussite, et s’imaginer qu’elle est déjà là, qu’elle est palpable (utilisez l’autosuggestion pour cette étape). Et finalement, vous allez agir inconsciemment. Et c’est là toute la puissance de ce principe : l’inconscient. Plus besoin de se soucier d’agir (ce qui implique de la volonté et parfois c’est compliqué de l’obtenir même si on a bien réfléchit), l’action vient d’elle même. Et là il y a une vrai réponse puissante à la question : comment devenir Mr JESUISACTEURDEMAVIE ?
    Voilà pour ma touche perso 🙂
    En espérant que ça puisse aider.

    J’aimerais tout de même bien pouvoir parler du principe Réfléchir/Agir sur mon site un de ces jours si tu m’en donne l’autorisation 🙂

    Répondre
  16. Tanguy

    Ah oui aussi,
    Certainnes personnes diront qu’ils est préférable d’agir d’abord, et de réfléchir ensuite. Parfois les réfléxions tuent et on ne sais plus ou donner de la tête, avec des pressions familliales pour que tu finnisse ton cursus, etc …
    A réfléchir :p

    Répondre
  17. Constance

    Super bon article, tellement pertinent que je souhaiterais contribuer pour votre blog. Revenez vers moi comment vous avez un moment.

    Répondre

Laisser un commentaire