L’ingrédient indispensable pour espérer réussir ses études ?!

Posted by & filed under .

Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (issus de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un ingrédient fondamental et indispensable pour espérer réussir ses études, et donc réussir ses diplômes (bac, licence, …).

Je pense que cet ingrédient peut nous permettre de surmonter les difficultés rencontrées. Car si nous le développons, nous serons capable de nous adapter, de mettre en place des stratégies d’apprentissages qui soient plus efficace. C’est le moteur qui nous permet d’aller et d’être sur le bon chemin.

Voyons voir de quoi je veux parler. Je vous laisse deviner à travers mon exemple.

 

Prenons un exemple particulier: mon apprentissage des départements français.

En effet, aussi bizarre que ça puisse paraître, j’ai décidé d’apprendre mes départements car ça fait un moment que je me disais que ce serait bien de les savoir… Je connaissais à peine ceux de ma région Lorraine !  A chaque fois que j’entendais à la radio, à la télé, ou lisait dans un journal un département ça m’était assez insupportable car pour moi ça ne signifiait pas grand chose, puisque je ne connaissais pas du tout sa localisation !

Et en plus de ça, j’avais tout simplement honte de ne pas les connaître. Alors que finalement, je me suis rendu compte que peu de personnes de mon entourage les connaissent bien (quelques uns quand même ! :p)

Alors début février je me suis enfin décidé: j’ai cherché sur internet un site qui présentait les régions et départements français. J’en ai trouvé un qui me plaisait et j’ai imprimé la carte !

 

Carte trouvée sur le site: http://www.france.learningtogether.net/cartegeneraledepartement.html

Et dès le soir, je m’y suis mis ! J’étais déterminé à ne pas remettre au lendemain ! (procrastination) Il était environ 22h15. J’ai d’abord commencé par réviser mes régions. C’est assez vite revenu, car je les ai apprise au primaire, contrairement à mes départements. Puis je suis allé au lit.

Mon matériel pour apprendre les départements 😉

Le lendemain, en cours (car oui, je fais un peu ce que je veux en cours, puisqu’en fait je vais changer de voie à la fin de cette année universitaire; mais j’y reviendrai 🙂 ), j’ai commencé à apprendre les départements, pour quelques régions.

Et ainsi de suite, sur plusieurs jours. A chaque fois en apprenant de nouveaux départements, mais tout en révisant ceux que j’avais appris tout fraichement.

Parfois, je ne faisais rien pendant 1 ou 2 jours. Mais au bout d’un moment, quand je m’ennuyais trop (en amphi), je m’y remettais ! (au moins j’avais pas le sentiment de trop perdre mon temps).

Résultat: aujourd’hui, je suis capable de visualiser mentalement la carte avec les régions et leurs départements. Mais il faut que je continue à réviser, pour que ça vienne plus rapidement et facilement. Je n’ai cependant pas encore appris leur numéro, mais je compte le faire avec une méthode particulière (je vous en reparlerai si ça vous intéresse).

 

Grâce à cet ingrédient, j’ai pu adopter une stratégie d’apprentissage efficace

Et c’est précisément grâce à cet ingrédient que j’ai pu adopter un comportement, une stratégie, qui m’a permis de bien apprendre, de façon à retenir longtemps.

En effet, cette stratégie: c’est le fait d’avoir eu la volonté de répéter mon apprentissage, sur le long terme, sur quelques mois, afin de retenir durablement.

 

Ce que cet ingrédient m’a permis de faire (dont notamment répéter durablement, comme je le dis ici)

Ainsi je répétais, et répète donc de façon ludique, en m’amusant à retrouver la localisation du département que j’entends à la radio, ou à la télévision dans une émission ou aux info’… Lorsque je lis un texte sur internet,  où apparait un département, je me demande où il se situe en France. Et c’est motivant, puisque grâce à mon apprentissage, j’ai enfin les moyens de savoir !

Mais il m’est aussi arrivé de ne rien réviser pendant 2 semaines (les vacances): eh bien j’avais presque tout oublié, mais en révisant à la rentrée, tout est revenu assez rapidement, et j’ai même davantage pris conscience du nom de certains départements, en faisant des liens logiques. C’est assez magique. Grâce à la répétition un peu plus espacée, mon cerveau a encore mieux imprégné. Il a en fait gagné en lucidité.

Comme quoi, la répétition espacée, est vraiment hyper efficace.

 

Alors, avez-vous deviné l’ingrédient principal qui m’a fait réussir à apprendre ?

Comment je suis parvenu à apprendre ces nombreux départements ? Alors qu’à priori ça n’est pas si exaltant que ça d’apprendre par cœur ce genre de chose, et que ça n’a finalement peut-être pas vraiment trop d’intérêt…

Après ce suspens insoutenable, voici la réponse que vous attendiez depuis toute votre vie:

Cet ingrédient, c’est…. C’est…. Suspens…. C’est….  la quiche Lorraine !!! C’est elle qui m’a permis d’accroître mes capacités cognit…. Nan, soyons sérieux :p, en fait, cet ingrédient, c’est…. La motivation !!!  WAHHHOUUUU !!!! Vous aviez trouvé ? BRAVO ! 🙂 (Tricheur !) Vous n’aviez pas trouvé ? PAS BRAVO ! 🙁 (c’était difficile, je l’avoue…) Eh oui. Désolé, vous êtes sans doute déçu, vous vous attendiez peut-être à un ingrédient super magique. Mais à vrai dire, cet ingrédient est magique… ! 🙂

 

« La motivation est, pour l’esprit, semblable à de la nourriture. Une assiette seule ne suffit pas. »Peter J. Davies

En effet, ce qui m’a permis d’apprendre ces départements, sur plusieurs mois, pour les retenir dans la durée, c’est la motivation que j’avais. Sans cette « nourriture », je n’aurai pas pu apprendre ce que personne ne m’a obligé à apprendre !

En fait, je n’avais pas qu’une motivation, mais plusieurs. Je me suis ainsi trouvé ces motivations:

1) Je me suis dit que je ferai parti des rares (?) personnes qui connaissent vraiment les départements de notre cher pays ! Et que ça faisait partie de la culture: avoir des connaissances sur la France me semble déjà un bon départ pour apprendre à propos d’autres pays (je compte, un jour, voir la géographie d’autre pays)

2) Je m’imaginais, en vacances, demandant à des inconnus d’où il venait, et enfin savoir instantanément où ça se situe: dans quelle région, à côté de quel département.

3) Je me disais que ce n’était que du par cœur: pas besoin de réfléchir pendant 100 ans, il suffit d’apprendre. Cela est un très bon moyen pour faire travailler ma mémoire.

4) J’ai vu la chose comme un défi personnel ! Moi, qui n’ai jamais été vraiment bon en géographie – d’ailleurs, j’ai un petit frère de 16 ans qui me nargue, car il est plus doué que moi dans ce domaine – c’est un merveilleux moyen de prendre confiance en soi. Et je compte bien apprendre d’autres aspects géographies de la France (les villes, par exemple….)

 

Et pour les études c’est la même chose. Sauf que la motivation doit être encore

plus grande  !

Pourquoi ? Car si on reprend mon exemple, on comprend que c’est moi qui ai choisi d’apprendre ces départements, car j’en avais véritablement envie, personne ne m’y avait obligé, et cela est même né d’un besoin (savoir situer le département entendu à la TV….).

Or les études, quand on est lycéen ou étudiant, c’est différent. On doit apprendre plein de choses plus ou moins intéressantes et/ou importantes, en même temps ! On choisi pas d’apprendre telle ou telle chose, on doit apprendre ce qu’on nous dit d’apprendre, on y est contraint. Pourtant, c’est évident que tout ne peut pas nous intéresser; mais c’est ainsi.

Jean-Jacques Rousseau, (un mec assez connu et reconnu), disait: « Donnez le désir d’apprendre et toute méthode sera bonne » – L’Emile, 1762

C’est donc la motivation, plus que l’intelligence, qui va déterminer la capacité de travail qu’on est capable de fournir pour apprendre. C’est cette motivation qui va nous obliger à adopter une méthode, une stratégie permettant l’apprentissage. Et donc vous l’aurez compris, c’est l’élément indispensable pour réussir ses études, car il nous permet de surmonter au mieux les difficultés qui seront forcément rencontrées à un moment donné, durant nos études.

 

 

Comment engendrer, créer, faire naître cette motivation ? Et comment l’entretenir ? Ce sera l’objet de mon prochain article ! 🙂

Actuellement, es-tu motivé par ce que tu fais ? Comment pourrais-tu faire si ce n’est pas le cas ? N’hésite pas à commenter, soit libre ! Je te lirai avec très très grand intérêt ! 🙂


 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pourquoi continuer à "galérer" ???
Cadeaux: 5 audios + 1 guide PDF
(1) 5 fichiers mp3: pour se motiver et être en forme (lecture de mes articles) + (2) le Guide PDF "Mes 4 techniques pour travailler régulièrement et réussir ses examens"

8 Responses to “L’ingrédient indispensable pour espérer réussir ses études ?!”

  1. Alexis

    C’est fou, la première remarque que j’allais te faire, c’est « comment on la provoque cette motivation ? » mais bon, tu devances mon côté sceptique :p

    Sinon, je me suis dit « mais je m’en fous, j’ai toujours un iPod ou internet pour le savoir »… et c’est là que j’ai titlé : la technologie remplace tellement les capacités humaine qu’on se laisse devenir incompétent et sans mémoire.. pire encore, on aime ça.

    Parce que finalement, on devient presque con sans internet ou notre portable, c’est bien que tu apprennes des chose qui te permettent de rester intelligent sans wikipédia :p

    Pour en revenir à l’article, je n’ai pas trop compris pourquoi tu dis que le secret est la motivation. Ce n’est est qu’une partie aussi, il y a aussi la répétition. Je ne sais pas si tu l’as occulté volontairement pour pouvoir y revenir dans un autre article, mais je pense que c’est une piste de réflexion qui peut alimenter certains articles de ton blog sur l’apprentissage.

    À bon entendeur 😉
    Merci du partage 🙂

    Répondre
    • Nivek

      Hey ! Merci pour ton commentaire Alexis 🙂

      Oui, c’est certain, internet a modifié nos comportements, et on prend moins le temps de retenir les choses. Bien ou pas bien ? L’avenir nous le dira à travers les études scientifiques qui existent à ce sujet.

      Mon article était vraiment fait pour bien prendre conscience de l’importance d’être motivé pour réussir ce qu’on fait. Et effectivement, je développerai un autre article pour tenter de répondre à la question du « comment » !

      Ah, dommage, je n’ai peut-être pas été clair :p Mon message c’est: cultiver la motivation permet de prendre assez naturellement le bon chemin, d’adopter une stratégie d’apprentissage, pour apprendre efficacement.
      En l’occurrence, dans mon exemple, (je le dis dans mon paragraphe: « Grâce à cet ingrédient, j’ai pu adopter une stratégie d’apprentissage efficace ») grâce à ma motivation j’ai mis en place la stratégie de répétition !

      C’est d’abord grâce à cette motivation, que j’ai pu répéter. Cela a été mon carburant nécessaire pour pouvoir répéter, et pouvoir ainsi bien apprendre. Sans ce carburant, on ne peut rien faire. On pourra toujours essayer des choses, mais ça sera très difficile d’apprendre sans nous alimenter de ce carburant (= ici, les 4 motivations que j’ai décrit).

      Voilà pourquoi, je dis que c’est l’ingrédient indispensable, sans quoi, on ne peut mettre en place de stratégie d’apprentissage, comme l’est la répétition.

      Merci Alexis, j’espère que j’ai été clair… ! 🙂

      Répondre
  2. Eygel

    Bonjour,

    oui, la motivation est importante, mais va expliquer ça à des enfants…

    Comme tu l’as glissé discrètement dans ton billet sur le mindmapping, certaines techniques sont déjà présentes dans d’autres pays comme la Finlande. En France, on accumule le retard !

    L’impact de la dynamique de groupe et les effets de l’influence sont beaucoup trop forts face à la motivation de la plupart des élèves. Je ne suis pas sociologue, mais j’ai pu constater le phénomène au cours de mes propres études. J’ai fait des choix, que je ne referai pas.j’ai fait deux années à la fac, à glander, j’ai mis ma motivation de côté face à l’influence des « autres ». Puis je suis allée en DUT info-com, où je me suis débarrassée de toute l’influence négative que les « autres » (en général) pouvaient avoir sur moi. Je me suis concentrée sur ma propre réussite. Aujourd’hui, je suis en licence d’informatique, et ma motivation me permet d’apprendre mes cours et de vouloir toujours aller de l’avant. C’est ce carburant dont tu parles, et qui est présent en chacun de nous, mais on l’oublie trop facilement.

    J’aime bien tes articles, et certains sujets méritent vraiment d’être plus poussés. L’éducation en France est un problème, heureusement il y a des gens qui se bougent pour faire évoluer les choses 🙂 Mais malheureusement, les nouveaux enseignants qui ont eu le capes ou qui le passent actuellement, sont-ils tous formés pour ces évolutions ? Je crois que non 🙁

    bonne continuation !

    (ps : avant, on apprenait les départements à la primaire. Aujourd’hui, qui le fait encore ? Mon père se rappelait toujours des départements appris à la primaire !)

    Répondre
    • Nivek

      Salut, Eygel ! Merci beaucoup pour ton partage d’expérience ! 🙂

      Oui, faut une certaine maturité pour se poser ces questions, c’est sûr…
      Mais expliquer que la motivation est importante à des enfants n’est pas forcément difficile, je crois 🙂

      Il faut juste leur parler d’expériences qu’ils connaissent bien:
      – qu’est-ce-qui permet de terminer un jeu vidéo ?
      – qu’est-ce-qui permet de gagner un match de foot ?
      Dans ces 2 expériences, la motivation (plus ou moins consciente) joue un rôle important !
      Et ils le savent très bien, les enfants :p

      2 années à la fac, DUT info-com’, et licence d’informatique… Je te souhaite d’avoir trouvé ta voie !
      Et oui, c’est important de prendre conscience qu’on fait des études pour soi, pas pour les « autres »… !
      (en tout cas, ça me rappelle mes cours de psychologie social, dans lesquels j’ai pu voir que l’influence d’un groupe est très puissante ! Et qu’il est d’ailleurs plus facile de changer une personne au sein d’un groupe (en faisant changer le groupe), qu’une personne prise individuellement !)

      Bref, oui, en matière d’éducation, de système pédagogique, la France a une très belle marge d’évolution devant elle !
      Faut du temps, pour la France, pour accepter l’idée que son système éducatif est dépassé !

      Encore merci, Eygel 😉 C’est sympa d’être passé commenter !
      N’hésite pas me suivre 🙂 (facebook, newlestter)

      Nivek,
      Etudiant, ami des apprenants 🙂

      Répondre
  3. Alex

    Salut Nivek.

    Super tes articles, je viens de les découvrir.

    J’aimerai savoir si tu connais cet Ebook,

    methodeinfailliblepourreussirvosetudes.fr

    Qu’est ce que t’en penses?

    Répondre
    • Nivek

      Salut, Alex ! Merci pour ton commentaire ! 🙂

      J’ai déjà pris connaissance de ce livre, mais je ne l’ai pas lu, ni acheté…

      Il m’intriguait, mais vraiment, le titre est trop racoleur à mon goût !
      Comme si elle avait LA méthode ultime pour réussir ses études… Franchement, n’importe quoi !!!

      Tu l’auras compris, je suis pas trop fan de ce type de marketing, m’enfin… ceci étant, je crois que le contenu
      peut être intéressant ! (Sans être pour autant révolutionnaire !)

      Au plaisir, Alex ! Et merci

      PS: Bravo pour ton site ! 🙂

      Répondre
  4. Alexandre

    Bonjour Kévin,

    Encore une fois, chapeau pour ton article. Il est très bien écrit et contient de nombreuses références.

    J’aimerais te poser une question. Outre le fait que la motivation t’aide dans tes études, c’est quoi pour toi ?

    J’aimerais connaître ta propre définition de la motivation.

    Voici la mienne : http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/p/la-motivation-cest-quoi_5.html

    J’ai hâte de connaître la tienne. 🙂

    Alexandre Bardiaux de http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.